80′ s

 

- 5 février 1983 : inauguration du Centre socioculturel A. Toussaint

Scan inauguration du centre Toussaint 1983

La genèse du projet

Déjà en 1975, la MJC s’estime confrontée à des problèmes de locaux inadaptés (7 pièces non fonctionnelles, aucune salle de spectacle sur la localité, moyens insuffisants). En 1976, une nouvelle équipe se met en place et se bat pour qu’un équipement se concrétise au plus vite.

Ce projet sera inscrit comme priorité du mandat de la future municipalité. Après plusieurs années d’études et un an de travaux, il est réalisé au prix d’un effort financier important de la Ville : 6 500 000 francs de travaux.

Un premier projet basé sur les possibilités maximum de subventions est réalisé. La nouvelle construction doit alors comporter une vaste salle polyvalente, autour de laquelle doivent se greffer des annexes.

Pourtant, ce projet ne satisfait pas totalement la MJC. Un organisme spécialisé, l’A.T.E.C., réétudie plans et réalisations et émet des réserves importantes sur le projet (éloignement du centre-ville, mauvaise conception du bâtiment, non-prise en compte du patrimoine immobilier). Le Conseil Municipal partage cette analyse et demande à l’A.T.E.C. d’étudier un tout nouveau projet, plus en corrélation avec les besoins de la vie locale.

Les constatations de l’A.T.E.C.

Celui-ci comprend les aménagements de l’ancien tribunal en centre socioculturel équipé d’une salle polyvalente de 150 à 200 places, de l’ancienne piscine en salle des fêtes et salle des sports, de l’ancien collège en centre pour l’enfance, de la Maison Gentil en musée et parc, et enfin l’aménagement d’un foyer de quartier rue de la Meuse (seul le premier point sera finalement enclenché).

Les travaux débutent en février 1982.

Le Centre est officiellement inauguré le 5 février 1983 à l’ancien tribunal par Jean Laurain, Ministre des Anciens Combattants et co-fondateur de la MJC d’Audun-le-Tiche.

« Quel Centre socioculturel ?

 

Cette maison devrait être l’instrument de la population, pour la population.

 

Ce que nous voulons

 

Un ensemble bien aménagé et bien conçu, avec du personnel :

- un lieu de rencontre ouvert à tous

- un ensemble où l’on vient facilement

- un équipement qui rend des services

- un lieu d’éducation, de culture

Une Maison pour tous : enfants, 3ème âge, adultes, jeunes citoyens, bricoleurs, sportifs, travailleurs scolaires…

 

Ce que nous ne voulons pas

 

- Un gros truc avec plein de techniciens qui proposent des tas de choses

- une petite MJC, une grande salle des fêtes, un ghetto pour les jeunes »

 

- 1985 : ouverture du Milk Bar

 » En février 1985, le Milk Bar ouvrait ses portes. Situé au premier étage du Centre socioculturel, il se présentait comme un lieu « ouvert » au grand jour [...], un espace de distraction sans à priori pédagogique (machines à sous !), un coin pour les jeunes [...]. » – Extrait du bilan de l’Assemblée Générale du 10 juin 1986

- 1986 : création de la section escalade

- 1987 : le club de culturisme, précédemment installé à l’ancienne école de la route de Villerupt, prend ses quartiers dans ses nouveaux locaux.

« C’est beau et propre et les nouveaux appareils sont ordonnancés suivant la chronologie du développement musculaire des culturistes, depuis les débutants jusqu’aux Applons. » – Le Républicain Lorrain, 13 octobre 1987

- 1989 : Vincent Urbaniak, jeune culturiste audunois, pulvérise successivement plusieurs records de France.

Vincent Urb. fÚvrier 1989

Le Républicain Lorrain, 18 février 1989

Virade de l'Espoir de ... |
Savoirs pour Réussir en Lor... |
Leandrodiamante |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Walk'Ilis
| FOhm
| Le mas des ptits loups